Yoga Geneve

LES MYSTÈRES DE LA MÉDITATION YOGIE

LES MYSTÈRES DE LA MÉDITATION YOGIE


La méditation


Bon nombre se posent la question de savoir ce qu’est en fait la méditation. Pour les ignorants et toujours prêts à se moquer, „méditer” signifie fermer les yeux, „nouer” les jambes et placer les mains dans un MUDRA (geste) symbolique pour penser ensuite à „l’IMMORTALITÉ DE L’ÂME”. Pour ceux qui ont pourtant des idées superficielles, „méditer” signifie poursuivre des idées métaphysiques, en étant nécessaire de se consacrer à des pratiques monastiques ou de se forcer de traverser des expériences intérieures difficile à définir, plus ou moins dépourvues d’un but précis.

Sans doute que ce n’est pas facile de définir la méditation, d’autant plus que la méditation orientale s’éloigne bien de ce qu’un occidental comprend par ce terme. Pour cette raison nous avons considéré qu’il est préférable de décrire le plus clairement possible le processus de la méditation yogie. Un grand yogi hindou avait dit: „La méditation est pour l’être humain profondément équilibré du point de vue mental et plein d’énergie, la chose la plus simple et la plus naturelle qui soit. Pour cette raison il est bien de ne pas la compliquer, parce qu’il n’en est pas besoin”. Cet exposé n’a pas la prétention d’être une introduction à la méditation, mais plutôt une étude psychologique réalisée dans le style occidental : nous allons traiter par la suite de la structure et de l’apparition des modifications bienfaisantes de l’état de conscience pendant le processus de méditation. Nous allons aussi aborder le problème du déroulement et de la qualité de l’intégration de la personnalité humaine au cours de l’état de méditation.

Les objectifs de la méditation doivent toujours être précis et précieux, surtout lorsque nous avons l’intuition qu’ils représentent tout ce que l’être humain peut réaliser de plus élevé au cours de son existence.

Si nous comparons attentivement ses objectifs avec ceux du HATHA-YOGA, nous pourrons affirmer que tout ce que le HATHA-YOGA confère au corps, la méditation l’offre pour la sphère mentale et psychique de l’être humain.

Lire la suite...

 

PANCHA-KOSHA – les cinq couches de l’être humain

PANCHA-KOSHA – les cinq couches de l’être humain


En conformité avec les enseignements de la tradition spirituelle orientale, l’être humain est doué de cinq couches corporelles, nommées KOSHAS, leur ensemble étant nommé de façon générique PANCHA-KOSHA. Littéralement, le mot sanskrit KOSHA signifie „couche” ou „véhicule de la conscience”. Les cinq couches de l’être sont nommées:

1.ANNA-MAYA-KOSHA, la couche grossière, autrement dit la couche physique,
2.PRANA-MAYA-KOSHA, la couche bioénergétique ou PRANIQUE,
3.MANO-MAYA-KOSHA, la couche mentale,
4.VIJNANA-MAYA-KOSHA, la couche de la connaissance supérieure,
5.ANANDA-MAYA-KOSHA, la couche la plus subtile, qui nous permet d’expérimenter l’état de béatitude.

Le mot sanskrit KOSHA désigne l’existence d’une réalité semblable, analogiquement parlant, aux abats-jour qui couvrent la lumière d’une lampe. La tradition spirituelle orientale utilise souvent l’analogie suivant pour suggérer au mieux la réalité de l’existence des cinq couches (KOSHA) de l’être humain. Chaque être humain est décrit comme étant pareil à une lampe, avec une ampoule au milieu, autour duquel se trouvent cinq abats-jour superposés. Chaque abat-jour présente une couleur et une densité spécifique. Lorsque la lumière passe à travers chacun des cinq abats-jour, elle modifie graduellement la couleur et l’intensité initiale, tel que la lumière de la lampe est modulée de façon spécifique par chaque abat-jour. D’autre part, les cinq abats-jour d’une lampe lui confèrent la beauté qui lui est spécifique.

Lire la suite...

 

Un exercice simple pour parvenir à un très profond état de centrage (équilibrage) intérieur


Un exercice simple pour parvenir à un très profond état de centrage (équilibrage) intérieur


Le terme « centrage » a ici le sens de focalisation de l’attention sur son propre être et de vivre le moment présent (dans le sens de ne pas divaguer ou de ne pas projeter le mental dans les réminiscences des événements passés ou dans l’image des événements futurs). Ce « centrage » ou équilibrage de son propre être signifie aussi l’action d’harmoniser profondément ses énergies (mentales, spirituelles ou physiques), accompagnée par l’apaisement total de l’agitation psycho-mentale usuelle (pensées parasites, des émotions auxiliaires etc.). Dans cet état de centrage intérieur il nous sera beaucoup plus facile de concentrer notre attention sur n’importe quel sujet de méditation, car intérieurement nous sommes à la fois présents, lucides, détendus et de réceptifs envers les plans supérieurs.

Pour réaliser ce procédé très simple il est préférable de s’asseoir sur une chaise, avec la colonne parfaitement droite et toute la plante du pied au sol, les mains sur les hanches et les yeux fermés.

Nous réalisons d’abord une prise de la conscience sur le corps entier, de bas en haut, très lentement, des pieds jusqu’au sommet du crâne. En même temps, nous déconnectons en profondeur les segments musculaires sur lesquelles nous focalisons notre attention ; la respiration découle naturellement, sans y intervenir.

Lire la suite...

 

YOGA: un mode de vie, une science millénaire, une tradition pratique universellement valable

YOGA: un mode de vie, une science millénaire, une tradition pratique universellement valable

De plus en plus de gens choisissent de pratiquer le yoga, soit pour se maintenir en forme, soit pour retrouver leur santé, soit pour acquérir l'équilibre et l'harmonie au plan émotionnel, soit pour améliorer leurs performances mentales, soit pour explorer une tradition orientale fascinante. Le succès dont le yoga dispose à présent en Occident est basé sur une tradition millénaire extrêmement profonde.

Le Yoga est une véritable science décrite dans des milliers de traités spécialisés; si les différentes branches du système de yoga étaient enseignées en tant que discipline dans une Université, il devrait y avoir beaucoup de facultés et de départements pour couvrir toute la complexité de ce système.

Les vrais connaisseurs du système de yoga se plaignent souvent de la vulgarisation de celui-ci en Occident, où le yoga est parfois présenté comme un simple système de gymnastique physique, ou au contraire comme un système de croyances pseudo-religieux.

La complexité du système de yoga ne devrait pas être une pratique pour ceux qui veulent commencer la pratique, mais la garantie qu'ils ont choisi un système qui peut leur offrir extraordinairement et dans tous les aspects de leur vie.

La pratique du yoga conduit graduellement vers un mode de vie plus équilibré, plus harmonieux et sage, qui implique entre autres une alimentation saine (les yogis sont lacto-végétariens), respecter certains principes moraux (dénommés en yoga yama et niyama), l'abord des thérapies naturelles pour résoudre les problèmes de santé, le contrôle parfait de la fonction sexuelle (la dénommée continence sexuelle) etc. La pratique yogie proprement dite englobe en principal quatre éléments : postures corporelles, exercices pour rythmer la respiration, relaxation et méditation.

Lire la suite...

 

Asana ou la posture corporelle dans le Yoga

Asana ou la posture corporelle dans le Yoga dans le yoga

Asana est considérée comme un effort simultané du corps, de l’âme et du mental de vibrer à l’unisson avec l’infini. ASANA est une posture statique réalisée avec une concentration spécifique. Elle est plus qu’un exercice physique, elle est une modalité d’intégration psychosomatique. Cette approche délicate et respectueuse des mystères de l’être est fondée sur la rééducation posturale et vise à mener à l’éveil spirituel par l’intermède du corps.

Celui qui la pratique découvre la paix intérieure et l’harmonie, tout en remarquant que son niveau énergétique et vital s’accroît considérablement.

L’asana est donc une posture statique qui facilite la relaxation des schémas physiques et mentaux inscrits dans le subconscient. Les schémas de cette sorte perturbent et même bloquent l’expression libre du mouvement et de la créativité de l’être.

Inconscients et restrictifs, ils se développent souvent comme des réponses aux accidents, maladies, chocs, traumatismes émotionnels causés par le stress de la vie quotidienne, des soucis, des responsabilités, des mécontentements, de la tristesse. Ils se manifestent comme tensions, rétentions, rigidités ou blocages, douleurs ou limites du fonctionnement.

En suggérant aux tissus corporels, par une concentration adéquate, pendant qu’on se trouve en pose statique, une nouvelle modalité d’être et de sentir, plus légère et plus libre, le mental transmet des messages au système de réception qui répond par la relaxation, la stimulation et le bien-être. En agissant de cette façon on peut constater que le mental et les émotions se détendent en même proportion que le corps.

Lire la suite...

 

Techniques secrètes dans le yoga tibétain

Techniques secrètes dans le yoga tibétain


Les traditions spirituelles orientales nous apprennent que toutes les voies authentiques peuvent être divisées en trois catégories, selon la mesure dans laquelle les aspirants peuvent percevoir la Grâce Divine. La plus accessible est nommée ANAVOPAYA – la Voie Individuelle, dénomination sous laquelle on peut regrouper les religions (le soufisme, l’hindouisme, le bouddhisme, le christianisme), aussi que toutes les formes de yoga traditionnelles (HATHA YOGA, RAJA YOGA, KARMA YOGA, JNANA YOGA).

Pour les aspirants à la connaissance spirituelle qui sont intégrés sur ANAVOPAYA, le besoin d’un Guide spirituel (Maître, Modèle Divin) est unanimement considéré par toutes les traditions spirituelles comme absolument nécessaire. Ce Guide spirituel est le Canal Divin à travers lequel la Grâce de Dieu est déversée sur l’aspirant, il est celui qui défait les mystères de la voie et choisit pour l’aspirant les techniques et les procédés les plus adéquats, adaptés au niveau de conscience de celui-ci.

Les différentes étapes de l’évolution de l’aspirant sont ainsi marquées par certains moments particulièrement importants : les INITIATIONS que le Guide spirituel lui accorde. L’initiation consiste dans l’établissement d’une résonance continue, comme une porte d’accès, en permanence ouverte, entre l’aspirant et une certaine réalité spirituelle supérieure. Elle est considérée comme un investissement, comme un transfert de pouvoir entre le Guide spirituel et le disciple.

Lire la suite...

 

Sahasrara Chakra

yoga-chakras-sahasraraLe septième CHAKRA, appelé SAHASRARA, correspond au pôle spirituel de l’être. Il est localisé dans la zone du haut du crâne, en dehors du corps physique.

Au-dessus de AHAM GRANTHI, dans la région du sommet de la tête, se trouve le siège des cinq glandes principales : SOMA GRANTHI, DEVAKSHA GRANTHI (la glande pinéale), RUDRA GRANTHI, TRIKUT GRANTHI et LALANA GRANTHI.

Lire la suite...

 

Ajna Chakra

ajna chakraAJNA CHAKRA, est situé dans la région du front de notre corps, étant un univers en miniature. AJNA CHAKRA est nommé aussi, dans certains traités, SHIVA - SHAKTI GRANTHI; il contrôle et détermine l'activité de la glande pituitaire, de l’hypophyse, de l’épiphyse, et de la glande pinéale, ainsi que les quatre glandes principales qui réglementent notre capacité de voir, d’entendre, de discerner et de mémoriser.

Lire la suite...

 

Vishuddha Chakra

yoga-integral-geneve-chakraLe centre principal de contrôle et d’action du AKASHA TATTVA (l’éther spatial ou l’énergie du temps éternel) est le foyer du cou (de la gorge), c’est-à-dire l’espace entre la clavicule et la nuque. Cette région est connue dans la médecine AYURVEDIQUE sous le nom de VYOMA GRANTHI ; elle contient et contrôle l’activité des cinq glandes principales : la thyroïde (INDRA GRANTHI), la parathyroïde (UPENDRA GRANTHI), le tonsil (les amygdales) - (TALU GRANTHI), les glandes salivaires (LALA GRANTHI).

Lire la suite...

 

Anathata Chakra

Anathata ChakraLe principal centre ou foyer de contrôle et d’action du VAYU (l'air) est la région de la poitrine, qui est aussi le siège du VAYU GRANTHI (l’élément subtil lui correspondant est «l "air »). Le VAYU GRANTHI inclut et contrôle l'activité des cinq «glandes » principales - les poumons, le cœur, le thymus et les glandes qui produisent des cellules - à côté d’une multitude de glandes secondaires subordonnées ou dérivées d’elles. L’air est l'élément principal ou la force de protection et d’action dans le corps. Les autres organes du corps peuvent se permettre, dans une certaine limite, un repos, mais ces deux organes ne peuvent pas s'arrêter, habituellement.

Lire la suite...

 

Manipura Chakra

manipura chakraLa force subtile du feu AGNI DEVATA dans le système-corps agit et contrôle certains aspects du corps, surtout à travers ses cinq glandes principales : la rate, le foie, le pancréas et les surrénales ou les glandes adrénales, etc. Les centres subordonnés ou secondaires du contrôle et de l'activité de cette force mystérieuse, de ce feu, sont d’innombrables glandes subsidiaires, mais plus petites, répandues le long des intestins et dans la région de l’estomac, et qui produisent des sucs digestifs très utiles.

Lire la suite...

 

Swadhistana Chakra

SWADHISTANA CHAKRA

Les reins, les testicules chez l’homme, la glande de la prostate, la glande Cowper, les ovaires chez les femmes, les glandes de Bartholin, la glande de Skene - sont toutes contrôlées et capables d’agir par le centre de force ou le foyer VARUNA GRANTHI.

Les plus délicates glandes lymphatiques, qui produisent des anticorps prophylactiques, sont aussi subordonnées à VARUNA GRANTHI. Le monde entier est né de APAS TATTVA, l’eau primordiale. De même, la semence ou le spermatozoïde produit par les sécrétions internes spécifiques à ce VARUNA GRANTHI maintient la série ininterrompue de tous les êtres vivants par procréation.

Lire la suite...

 

Muladhara Chakra

MULADHARA CHAKRA

 

Le CHAKRA situé le plus bas, à la base de la colonne vertébrale, dans le plan physique entre l’anus et le sexe, s’appelle MULADHARA CHAKRA et est psychologiquement lié des plus rudimentaires instincts de survie. Il est intimement associé aux sensation de peur, de l’instinct de conservation, de la matérialité. La formation de la structure physique de notre système-corps de chair et d’os se fait surtout par l’action de PRITHIVI GRANTHI.

Lire la suite...

 
Plus d'articles...