Yoga Geneve

Une méthode simple et efficace de révélation du Soi Suprême

Une méthode simple et efficace de révélation du Soi Suprême

En comparant notre mental à un miroir, nous nous rendons compte qu'en fait, le miroir ne peut rien faire pour attirer en lui le Soleil. Il ne peut que se maintenir clair et pur. Sachant cela, nous nous rendons compte qu’une fois que notre mental est prêt, le Soleil qu'est la Conscience Divine commence à briller en lui.
« Il y a deux moi, l’ego séparé et l'Atman (le Soi Suprême) invisible. Lorsque quelqu’un s’élève au-dessus du « moi » et du « mien », Atman se révèle être le vrai Soi. » Upanishad
Cette technique offre une perspective beaucoup plus claire sur la condition existentielle dans laquelle nous nous trouvons. Elle nous permet toujours de comprendre plus clairement quels sont les ressorts intérieurs que nous pouvons utiliser pour acquérir la connaissance spirituelle et pour la réalisation du Soi Suprême Divin (Atman). Effectuée correctement et avec persévérance, elle nous conduit à un état lucide de conscience-témoin qui perdure presque constamment, en nous aidant à gouverner de façon souveraine toutes nos actions et nos pensées.
Avant de commencer cette technique, il est nécessaire de comprendre QUI veut vraiment se transformer en nous, à savoir quel est le centre de gravité de notre être. Nous constaterons peut-être avec étonnement que jusqu’à présent, nous n’avons pas encore éveillé une telle conscience témoin en mesure d'analyser sans cesse et de diriger toutes nos actions dans un sens spirituel. Chacun de nous a un grand nombre de personnalités menues et éphémères, souvent contradictoires, auxquelles nous avons tendance à nous identifier d’un cas à l’autre. Certaines facettes de notre personnalité, certains soi-disants « moi », qui sont équipées chacune d’une « physionomie » propre, sont satisfaites de notre sort, d’autres non. Certaines veulent étudier, d’autres veulent aller en vacances, d’autres sont enthousiastes, d’autres récalcitrantes. Par conséquent, nous ne pouvons même pas parler d’une personnalité unique et cohérente qui unifie de façon synthétique et permanente tous ces aspects, une personnalité qu’on puisse associer constamment à notre nom et à notre idée de MOI. Par conséquent, nous ne pouvons pas vraiment dire, par exemple : « Moi, François Pierre, je veux me transformer ».

Lire la suite...

 

SHIVA manifesté en tant que lingam de feu

SHIVA manifesté en tant que lingam de feu

 

Fragment de SHIVA PURANA


Dans la mythologie hindoue abondent les légendes où SHIVA joue un rôle essentiel. Des nombreux aspects et manifestations de SHIVA, sa manifestation en tant que lingam de feu est parmi les plus inédites et les plus mystérieuses. L’immémoriale légende, qui nous rend accessibles des enseignements spirituels fondamentaux, est présentée dans les chapitres 7 à 9 du texte sacré SHIVA PURANA. Ici est décrite l’intervention divine de Shiva dans la lutte pour la suprématie – lutte qui semblait interminable et qui détruisait le monde entier – entre Brahma, le créateur de l’univers et Vishnou, le mainteneur de celui-ci.


[Pour entrer dans l’intimité du mythe, nous vous offrons quelques précisions. Brahma est l’aspect masculin (+), Vishnou est l’aspect féminin (-), et Shiva est l’aspect transcendant, neutre (0), qui permet aussi bien l’entrée dans la manifestation que la transcendance de celle-ci. Cette forme neutre qui est invisible, parce qu’elle ne se manifeste jamais directement, produit et résorbe aussi bien le positif que le négatif, les intégrant dans un tout unitaire ; en son absence rien ne peut exister.]

Voici le fragment de SHIVA PURANA où est présentée la manifestation de SHIVA en tant que lingam de feu :

Sur le champ de bataille, Brahma et Vishnou continuaient de lutter jusqu’à la mort, en attendant le résultat de la confrontation de leurs armes suprêmes, maheshvara et pashupata, confectionnées par eux-mêmes.

Les flammes qui étaient dégagées de la bataille des deux armées brûlaient les trois mondes. En apercevant cette destruction imminente de l’univers, qui aurait été prématurée et à un moment inopportun, la présence invisible de Shiva a assumé la forme terrifiante d’une immense colonne de feu qui est apparu entre les deux hypostases divines.

Et ainsi, les deux armées entourées par les flammes de la guerre, qui étaient suffisantes pour calciner l’univers tout entier, ont été absorbées dans l’immense colonne de feu.

En apercevant ce phénomène qui a neutralisé leurs armées, les deux dieux qui se disputaient, se sont demandés: „Qu’est-ce donc que cette apparition étonnante ?

Qu’est-ce donc que cette colonne de feu qui a surgi entre nous ? Elle dépasse le domaine de notre perception sensorielle. Il faut trouver son début et sa fin, apprendre quelle est sa base et quel est son sommet!”

Se mettant en accord avec cette décision, les deux héros, fiers de leur bravoure, se sont immédiatement engagés à sa recherche.

„Nous n'arriverons à aucun résultat positif si nous restons ensemble”, a alors dit Vishnou et, en prenant la forme d’un sanglier, il est parti vers le bas pour trouver la base de la colonne de Lumière. À son tour, Brahma a pris la forme d’un oiseau migrateur (hamsa) et a volé vers le haut, à la recherche du sommet de la colonne.

En traversant les mondes inférieurs et en allant très en bas, Vishnou n’a pas réussi à découvrir la base de l’immense colonne de feu. Complètement épuisé, sous sa forme de sanglier, il est remonté vers le champ de bataille.

Lire la suite...

 

La vie exemplaire du grand kriya-yogi Lahiri Mahasaya

La vie exemplaire du grand kriya-yogi Lahiri Mahasaya


„Souviens-toi sans arrêt que tu n’appartiens à personne et que personne ne t’appartient.
Penses qu’un jour tu devras quitter ce monde;
en conséquence fais connaissance maintenant avec Dieu.” – Lahiri Mahasaya



 

Jusqu’à l’âge de 33 ans, le grand Kriya yogi Lahiri Mahasaya a été un individu quelconque. Shiama Charan Lahiri, dont le nom initiatique est Mahasaya, en traduction “grand esprit”, est né le 30 septembre 1828, dans une famille de brahmans, dans un village près du Bengale. Il a passé son enfance dans la maison de ses parents, jusqu’en 1833, lorsque les eaux de la rivière Jalangi sont débordé, et que la propriété de sa famille a été dévastée. Alors sa famille a déménagé à Bénarès, où a construit un temple dédié à Shiva.

En 1846, Lahiri a épousé Srimati Kashi Moni, qui lui a offert deux fils et deux filles. À l’âge de 21 ans, il est devenu comptable dans l’administration militaire anglaise. Il s’est vite fait remarquer grâce à sa correction exemplaire et à son intelligence.

À l’âge de 33 ans, Lahiri Mahasaya a rencontré son Guide spirituel, l’immortel Babaji – yogi qui vit depuis des siècles dans les montagnes de l’Himalaya, en gardant l’apparence d’un jeune garçon de 16 ans. C’est lui qui a initié Lahiri dans la science du KRIYA YOGA. Le mot KRIYA dérive du verbe sanskrit kri – faire, agir, réagir. Ainsi, KRIYA YOGA signifie la „comm avec l’Infini, Dieu, à travers une certaine action (ou rituel) spécifique”. Un yogi qui suit cette pratique se libère graduellement de la chaîne universelle de la causalité. Babaji a offert au monde la science du KRIYA YOGA à travers son disciple Lahiri Mahasaya, en lui avouant qu’il s’agit de la même science que, il y a des milliers d’années, Krishna a offert à Arjuna et qui, plus tard, a aussi été connue par Patanjali, par Saint Jean et beaucoup d’autre sages.

 

Lire la suite...

 

VISHNOU, le dieu de l’érotisme, rêve le jeu du monde

VISHNOU, le dieu de l’érotisme, rêve le jeu du monde

 

Vishnou est l’une des divinités essentielles de l’hindouisme. Il représente l’aspect de la Suprême Réalité qui maintient et soutient la création. Le pouvoir créateur infini de Brahma donne de la vie à tous les êtres, et la force infinie de maintien de Vishnou protège cette vie. Ses adorateurs, appelés Vaishnavas, ont répandu le Vishnouisme, qui constitue à présent l’une des plus grandes orientations spirituelles de la tradition hindoue. L’Énergie Suprême Féminine, Shakti, de Vishnou porte „mille noms”, qui symbolisent autant d’aspects ou facettes. Leur répétition quotidienne par ceux qui l’adorent est une preuve vivante de leur croyance et de leur ferveur.

„Vishnou, Celui qui Préserve, soutient tout dans la Création et il a le pouvoir infini de se manifester sous une infinité de formes. Dans le grand Océan Cosmique, il se fixe tant sur le Soleil de l’Infini, que sur l’ancien Esprit de l’existence, qui est le Souverain de l’Univers.” - Vishnou Purana

„Lakshmi est la bien-aimée adorée de Vishnou; elle est aussi belle que dix millions de levers de Soleil et beaucoup la considèrent comme l’incarnation de la sensualité même. Avec ses yeux charmants comme des lotus et parée de guirlandes de lotus, elle est la souveraine éternelle de tous les êtres. Lakshmi s’appuie pleine d’amour sur les cuisses de Vishnou et est celle qui confère aux gens la prospérité tout au long de leur vie.” - Lakshmi Tantra

Lire la suite...

 

Éléments essentiels concernant la fête spirituelle de MAHASHIVARATRI

Éléments essentiels concernant la fête spirituelle de MAHASHIVARATRI

En Inde, la grande nuit spirituelle de Shiva, Mahashivaratri, est traditionnellement dédiée au Suprême Shiva. Ses adorateurs la considèrent en unanimité comme le moment le plus sacré de l’année.
Mahashivaratri est toujours la nuit qui précède le jour de nouvelle lune, aux mois de février - mars (mois lunaire Phalguna, qui est calculé selon le système astrologique indien). Les yogis considèrent cette fête grandiose comme une exceptionnelle chance spirituelle. Dans ce sens, ils jeûnent le jour entier et veillent la nuit, en méditant intensément sur les mantras de Shiva (Laya yoga). Les gens communs méditent de façon simple, en récitant sans arrêt son nom, en chantant des hymnes pleins de ferveur qui lui sont dédiés ou adorent le fameux symbole, Shiva Lingam et aspirent avec amour, de tout leur cœur, vers Paramashiva, en réalité, personne d’autre que Dieu le Père.

Lire la suite...

 

Préceptes spirituels de la tradition tibétaine - 2ème partie

Préceptes spirituels de la tradition tibétaine - 2ème partie

LES DIX CHOSES QU'IL FAUT SAVOIR

   1. Il faut savoir que, étant donné que tous les phénomènes visibles sont illusoires, ils sont, donc, tous irréels (MAYA).
   2 .Il est important de savoir que le mental (la raison), n'ayant jamais une existence independante (donc une existence separée de l'Esprit Immortel Unique), n'est jamais permanent.
   3. Il faut savoir que toute idée qui, à un moment donné, apparaît dans notre mental, a toujours à la base une série de causes. Dans toutes les situations, certaines idées provoquent dans l'univers intérieur de notre être CERTAINS PROCESSUS DE RÉSONANCE avec certaines énergies subtiles du MACROCOSME.
   4 .Il faut savoir que tant le corps que le mental, étant composés des cinq éléments fondamentaux (terre - PRITHIVI TATTVA, eau - APAS TATTVA, feu - TEJAS TATTVA, air - VAYU TATTVA, éther - AKASHA TATTVA), sont tous les deux transitoires (PASSAGERS, ÉPHÉMÈRES).
   5. Il faut savoir que tous les effets de nos actions passées (KARMA), qui donnent naissance à la douleur, à la souffrance et à la misère, sont inévitables et proportionnelles. Ces effets douloureux peuvent être “BRULÉS” et annihilés par les YOGIS PERSÉVÉRANTS par une focalisation adéquate au niveau du centre secret de force AJNA CHAKRA.
   6. Il faut savoir que la douleur ou la souffrance, lorsqu'elles sont regardées comme une modalité qui peut nous convaincre de la nécessité urgente d'aborder la voie spirituelle, est un authentique maître INSOUPCONNÉ.
   7.Il faut savoir que l'attachement des biens, qui amène la prospérité matérielle, est toujours contraire au progrès spirituel et le plus souvent il nous influence et nous incite à abandonner la pratique du YOGA.
   8. Il faut savoir que le malheur, regardé comme une modalité qui conduit l'être humain vers l'abord pratique du système de YOGA, est lui aussi un véritable maître INSOUPCONNÉ.
   9. Il faut savoir qu'aucun objet et qu'aucun être, parmi tous ceux qui existent, n'ont une existence séparée (indépendante).
 10. Il faut savoir que toutes les choses et tous les êtres qui existent sont interdépendants.

Ce sont les dix choses qu'il faut savoir.

Lire la suite...

 

Des secrets de la sagesse hermétique

 

Des secrets de la sagesse hermétique tels qu’ils ont été révélés dans les Tablettes d’Emeraude d’Hermès Trismégiste (I)

Des secrets de la sagesse hermétique tels qu’ils ont été révélés dans les Tablettes d’Emeraude d’Hermès Trismégiste (I)La sagesse cachée des Tablettes d’Emeraude, dont l’auteur est le grand sage et initié atlante Thot, le célèbre prêtre et roi qui a précédé les dynasties des pharaons égyptiens anciens, connu et vénéré ensuite par toute la population de l’Egypte ancienne sous le nom d’Hermès Trismégiste, étant même considéré comme une incarnation divine par ceux-ci, emmène au cours des siècles la connaissance suprême des grands mystères divins qui illuminent et éveillent la conscience, aidant l’esprit qui est ouvert et prêt à la recevoir, à reconnaître sa nature divine et de revenir à sa Source Suprême et primordiale qui est éternellement Dieu le Père.

Lire la suite...

 

Shambala est réel (I)

Shambala est réel


shambhalaSHAMBALA est un monde vaste, mystérieux, souterrain et béni qui existe dans une dimension subtile parallèle. Du fait que son souverain est traditionnellement appelé avec le titre de Roi, ce pays d’une beauté resplendissante est souvent dénommé le Royaume de SHAMBALA.

Lire la suite...

 

Préceptes spirituels de la tradition tibétaine - 1ère partie

Articles - Spiritualité

Préceptes spirituels de la tradition tibétaine - 1ère partie


LES DIX CAUSES PRINCIPALES DU REGRET


L'aspirant qui veut vraiment atteindre la Libération Spirituelle et l'Omniscience de l'état de perfection, doit méditer profondément sur les dix causes du regret:


1. Pour l'être humain qui a obtenu déjà un corps physique libre, vital et harmonieux – qui, tel que l'on sait, est difficile à obtenir – la dissipation en vain de cette vie serait une cause de regret.

Lire la suite...